Les Naufragés

Installation
3 sculptures, 1 miroir, 1 projection video
Centre culturel Alban Minville de Toulouse – 2003
Centre culturel Odyssud de Blagnac – 2006

 

Ces anges-là sont déchus, ils ont lâché prise, ou sont en train… Une clarté apparaît quelques secondes, un rêve, un souvenir, une pulsion de vie, de mort.
La performance Le Fauteuil créait une brèche dans l’anonymat de la foule. Derrière les visages d’inconnus, j’ai parfois rencontré le mal-être, l’exclusion plus ou moins installée, les psychopathologies non traitées. Une femme en particulier a inspiré la création des « Naufragés ». Indifférente à l’invitation du Fauteuil bien qu’habituée de la rue, elle était capable de rester plusieurs heures par jour repliée sur des marches, muette, comme inexistante.
Ce chemin-là, du repli, de la fuite, du mal-être, nous le côtoyons de près et à différentes échelles dans nos propres vies, pour un proche ou pour nous-même. « Les Naufragés » est un titre emprunté au livre du psychanalyste Patrick Declerck, qui a réalisé un travail approfondi dans le monde des exclus avant de tenter d’en éclairer toute la terrible et complexe réalité. Si l’exclusion des « autres » est le point de départ de cette installation, elle s’adresse à nos propres fragilités, collectives et individuelles
Accompagnée d’un espace de rencontre et de documentation, cette installation a provoqué des visites scolaires, une projection-débat et un café-philo.

 

Centre culturel Alban Minville – Toulouse
Centre culturel Odyssud – Blagnac

Bookmark and Share